Actualités

Mathilde Raballand Mathilde Raballand
Partager sur :

Portrait de Mathilde Raballand : étudiante à l'ISEG Nantes et Porteuse de Flamme Olympique

11 juin 2024 ISEG Alumni Nantes
Publié par
Vue 78 fois

Mathilde Raballand, étudiante en MBA événementiel à l'ISEG Nantes, a vécu l'expérience unique de porter la flamme olympique lors de la traversée du passage du Gois. Découvrez le parcours de cette étudiante inspirante et ce que l’a menée à vivre cette aventure exceptionnelle le 4 juin dernier. Une histoire inspirante à ne pas manquer, illustrant la diversité des talents parmi nos diplômés et étudiants !  

 

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

 

Je m'appelle Mathilde Raballand, j'ai 21 ans et je suis actuellement en quatrième année à l'ISEG, où je poursuis un MBA en événementiel. Originaire de Vendée, j'ai passé mon enfance entre Saint-Jean-de-Monts et Challans. J'ai commencé le tennis à l'âge de 6 ans et je suis actuellement classée 4/6 depuis mes 15 ans, tout comme ma sœur jumelle, qui étudie également à l’ISEG. En parallèle de ce sport individuel, nous avons pratiqué l’équitation en centre équestre et en écuries, une passion mise en pause pendant nos études en raison du manque de temps.

 

Raconte-nous ton aventure pour devenir porteuse de flamme.

 

Ma sœur aînée Laura, professeur d'EPS dans la ville de Loué (oui, oui, la ville du poulet), m’a inscrite en secret ! Elle avait vu que le comité d’organisation des JO recherchait des amateurs pour porter la flamme, les critères de sélection étant de refléter les valeurs du sport et d'avoir un engagement associatif. Pendant six mois, j'ai reçu des questions de la part du comité d'organisation. J'ai finalement appris ma sélection en février pour l’étape du 4 juin au Passage du Gois. Au début, je pensais que c'était une blague !

 

Comment cela s’est déroulé le jour J ?

 

Ce fut une expérience très impressionnante ! Avant le jour J, nous avions reçu un guide du "porteur de flamme" contenant des informations sur l'histoire des JO et des détails sur le déroulement de notre étape. À mon arrivée, j'ai dû passer plusieurs barrages militaires pour des raisons de sécurité. Ensuite, j'ai été escortée par un lieutenant jusqu'au point de rencontre où nous avons pris le petit déjeuner, reçu nos tenues et assisté au briefing.

Traverser ce passage emblématique, reliant l'île de Noirmoutier au continent, avec la flamme en main, a été une expérience unique et inoubliable. Ce qui a rendu ce moment encore plus spécial, c'est le partage de cette expérience avec des personnes d'horizons différents, mais toutes unies par les mêmes valeurs sportives.

 

Quelles valeurs communes vois-tu entre le sport, les études et le monde professionnel ?

 

Il y a de nombreuses valeurs communes entre le sport, les études et le monde professionnel. En tant que tenniswoman compétitrice et cavalière, le sport m'a inculqué la discipline, la persévérance et le respect. La rigueur dans l'entraînement se traduit par ma capacité à respecter les délais et à rester organisée. La persévérance m'a appris à surmonter les obstacles, une compétence essentielle pour les défis académiques et professionnels. Enfin, la gestion du stress acquise lors des compétitions sportives m'aide à rester calme sous pression, tandis que l'esprit d'équipe, même dans des sports individuels comme le tennis, m'a appris l'importance du travail collaboratif : ensemble, on va plus loin !

 

Où te vois-tu dans 5 ans ?

 

Dans cinq ans, je ne sais pas exactement où je me verrai. Cependant, je suis ouverte aux opportunités et prête à explorer diverses voies professionnelles. Mon objectif principal est de continuer à apprendre, évoluer et m'adapter, tout en cherchant à m’épanouir. À long terme, j'aimerais entreprendre un projet en lien avec le sport, en incluant des membres de ma famille.




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.