News

Partager sur :

Portrait de Blandine Nicot, major de promotion 2023

Vue 362 fois

écouvrir le portrait de Blandine Nicot, nouvellement diplômée de l'ISEG et major de promo 2023.

 

Bonjour Blandine, pouvez-vous nous décrire l'évolution de votre parcours depuis votre première année ?

 

Je suis entrée en première année à l'ISEG Lyon en 2018, juste après l’obtention de mon BAC scientifique. En arrivant, je savais que j’avais un attrait pour les métiers du marketing, mais je ne me doutais pas encore à quel point j'allais en tomber amoureuse.

 

Pour mon stage de fin de deuxième année d’étude, j'ai rejoint une agence de marketing lyonnaise. Cette expérience s'est prolongée avec une offre de CDI en tant que Consultante en marketing, que j'ai acceptée. Pendant un an, j'ai jonglé entre mes cours et deux jours de travail par semaine. Cette opportunité a été ma première grande aventure professionnelle, où on m'a fait confiance malgré mon jeune âge.

 

En troisième année, j'ai quitté ce CDI pour découvrir d’autres métiers, notamment ceux des agences de communication, dont la dualité stratégie & créativité m’attirait beaucoup. J’ai réalisé un stage de trois mois dans l’agence de conseil en communication corporate EKNO. J'ai tellement aimé cette expérience que j'ai poursuivi mes deux dernières années en alternance chez eux.

 

Aujourd’hui, diplômée Major de promotion ISEG France, j’ai la chance de continuer l’aventure chez EKNO en tant que Consultante Junior en communication corporate. Au cœur de l’équipe, je contribue à des projets structurants d’identité de marque et mène des projets éditoriaux internes et externes pour accompagner les déploiements stratégiques de mes clients.

 

Chaque opportunité offerte par l’ISEG m'a permis de construire mon parcours, d’apprendre à me connaître et de grandir. Aujourd’hui, je suis extrêmement reconnaissante de me lever chaque matin pour un métier que j'aime.

 

 

- Quels sont, selon vous, les éléments clés pour réussir dans le domaine de la communication et du marketing ?

 

Pour réussir dans la communication et le marketing, je pense qu'il faut garder un esprit ouvert et cultiver sa curiosité. C'est un peu comme si on se nourrissait de tout ce qui nous entoure.

 

Au quotidien, ça peut être aussi simple que de lever les yeux en marchant dans la rue, de visiter une expo ou de lire les actualités pour rester au fait des tendances. Et pendant nos études, c’est savoir se saisir de toutes les opportunités qui se présentent ! Par exemple, en rejoignant un club de photographie à l'ISEG, j'ai appris à voir le monde d'un nouvel œil. En faisant du théâtre, j'ai amélioré ma prise de parole à l’oral et j’ai gagné en confiance en moi. Et quand j'ai créé un club d'œnologie, j'ai découvert comment coordonner des équipes et organiser des événements.

 

Mary Wells Lawrence, première femme présidente d’une agence de publicité, résume très bien cet état d’esprit : “You can’t just be you. You have to double yourself. You have to read books on subjects you know nothing about. You have to travel to places you never thought of traveling. You have to meet every kind of person and endlessly stretch what you know.”

 

 

- Quels ont été les moments les plus mémorables ou les plus gratifiants de votre expérience à l’ISEG ?

 

Le jour de la remise des diplômes, mon discours en tant Major de promotion et la fierté aperçue dans les yeux de mes parents, resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

 

Parmi ces cinq années mémorables, un moment m’a aussi particulièrement marqué : le challenge national pour la marque Coca-Cola. Mon équipe et moi avons remporté la première place à Lyon, ce qui nous a permis d'accéder à la finale à Paris où nous avons présenté notre stratégie à des membres du service marketing au siège même de Coca-Cola. Travailler sur un cas concret pour une marque aussi reconnue a été une expérience inoubliable et un véritable challenge. Je me souviens des longues nuits passées à préparer notre présentation, du stress avant de monter sur scène, et enfin de la fierté collective ressentie en présentant un projet dont nous étions vraiment fiers.

 

 

- Pouvez-vous nous partager une réussite dont vous êtes particulièrement fière ?

 

J’ai grandi au milieu des vignobles en Côte d’Or, où j’ai eu la chance d’observer des vignerons prendre soin de leurs vignes, d’écouter ma mère vendre du vin et d’admirer le savoir-faire de mon père… Animée par cette ambition de transmission, Chloé Dole et moi avions fondé le club “Péché Divin” en septembre 2022 à l’ISEG Lyon.

 

Péché Divin est une "société secrète" d’œnologie usant d’un storytelling mystérieux et mythique. Les dégustations, organisées mensuellement dans les lieux tenus cachés, visaient à susciter l'intérêt des jeunes pour l’œnologie et inviter les membres à mettre à nu ses codes et secrets (comme l’a dit Salvador Dali “qui sait déguster ne boit plus jamais de vin, mais goûte des secrets”). En plus de toujours vouloir se renouveler au travers de concepts événementiels innovants, notre travail consistait à démarcher des viticulteurs ; en contrepartie de dons, nous leur proposions un mécénat de nos compétences en communication pour faire perdurer le partenariat.

 

Péché Divin est un hommage à mes origines Bourguignonnes et à ma passion pour la communication.

 

 

- Quels sont vos projets maintenant que vous avez terminé vos études à l’ISEG ?

 

Mon principal défi est de continuer de monter en compétences dans mon métier de conseil en communication, que je ne me vois pas quitter de sitôt ! En agence, j’adore travailler sur plusieurs projets simultanément et laisser libre cours à ma créativité dans des univers de marque variés.

 

Après l’intensité du rythme de l’alternance, je ressens aussi le besoin de m’évader en dehors du travail. J’ai envie de me lancer dans des activités personnelles, comme des cours d’improvisation, des cours de chant, du badminton… Je suis encore en pleine exploration !

À plus long terme, j’aimerais transmettre mes connaissances à des étudiants. Les aider à grandir et à se développer serait une expérience vraiment gratifiante.

 

 

- Avez-vous des conseils pour les étudiants qui ne sont pas encore diplômés ?

 

Je vous conseille de savourer chaque instant de cette période étudiante. Ces années passent à vitesse grand V et une fois qu'elles sont derrière vous, on en ressent déjà la nostalgie. Les relations que vous construisez pendant ces années peuvent durer toute une vie. Entourez-vous de personnes inspirantes, partagez vos expériences et apprenez des autres. Enfin, soyez proactif, ne vous contentez pas de suivre le programme, cherchez à en faire plus. Posez des questions, demandez des conseils et prenez des initiatives dans tous vos projets !

 

 

- Comment envisagez-vous votre rôle d’Alumni au sein de notre association ?

 

Je n’ai jamais vraiment quitté l’ISEG, je participe encore à des journées portes ouvertes les samedis à l’ISEG Lyon. J’aime être au contact des futurs étudiants pour leur transmettre mon expérience d’Isegienne et les guider au mieux dans la bonne direction. Il m’arrive également d’accompagner les étudiants en Bachelor dans la conception de leur Book, jusqu’à la correction.

 

C’est une chance d’entretenir un lien avec l’école et ces anciens élèves. Je serais heureuse de prendre part aux rencontres organisées par l'association, car je suis convaincue que ces échanges nous permettront de nous enrichir mutuellement !




1
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.